Belgique

Initialement, les funérailles de Mawda devaient être organisées à La Louvière. "La petite est décédée à l’hôpital de Jolimont donc sur le territoire de La Louvière", explique Jacques Gobert (PS), le bourgmestre louviérois. "Vu que ses parents n’ont pas de domicile, elle est considérée comme indigente sur le plan administratif. Or, une loi prévoit que les communes sont responsables de l’inhumation des indigents. Par défaut, nous devions mandater une entreprise de pompes funèbres."

Mais finalement, les parents de la petite fille ont préféré porter leur choix sur Mons. "Dans ce cas-ci, les parents sont logés à Mons (NdlR : à l’Abri de nuit, géré par le CPAS) et ils ont la volonté d’organiser l’enterrement à Mons. Marc Barvais (PS), le président du CPAS montois, m’a confirmé que les funérailles seraient bien prises en charge chez eux. Elles se dérouleront donc à Mons."

Ce sont les funérailles Borgno qui organiseront les obsèques. La date et le lieu n’ont toutefois pas encore été arrêtés. "La date n’a pas encore été réservée, tout comme le lieu des funérailles. Nous attendons confirmation" , explique le funérarium. Il est cependant probable que les obsèques aient lieu ce mercredi 23 mai, à Mons.