Belgique

Le mois de juin 2018 est avec 15,8 millimètres de précipitations à Uccle le mois de juin le plus sec depuis 1976.

En juin de cette année-là, il était tombé 12 mm de précipitations, ce qui en fait le mois de juin le plus sec depuis le début des relevés, indique David Dehenauw de l'Institut royal météorologique (IRM). Deux mois de juin seulement depuis 1833 ont été plus secs que juin 2018: en 1976 et en 1868 (avec à chaque fois 12 mm de précipitations relevés).

Avec une moyenne de 17,8 degrés, ce mois de juin se situe aussi au-delà de la moyenne de températures normalement relevée de 16,2° même si aucun record de températures n'a été enregistré. En juin 2003, la moyenne fut de 19,3°, soit le mois de juin le plus chaud de ces dernières années.


Rappelons en outre que la Belgique se prépare à faire face à une longue période de sécheresse, comme nous l'évoquions plus tôt cette semaine.


Les services wallons scrutent en permanence la situation

Suite à une réunion qui s'est tenue cette semaine, la situation est qualifiée de "normale" et on "ne constate aucun problème dû à la période actuelle de sécheresse", précise le cabinet du ministre Di Antonio.

Jugeant les réserves d'eau suffisantes, le cabinet ajoute que "nous sommes bien moins soumis aux difficultés liées à la sécheresse que la Flandre qui prélève majoritairement son eau potabilisable en eaux de surface" étant donné que l'eau wallonne provient à 70 % des souterrains.

"Toutefois, le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO appelle tous les wallons à rester attentifs : 'L’eau constitue une précieuse ressource naturelle que nous devons aborder avec respect et consommer avec parcimonie'."


Appel à la prudence dans les forêts wallonnes

Suite aux prévisions d'une sécheresse qui s'installerait en Wallonie conjuguée au début des vacances estivales et de l'organisation des camps des mouvements de jeunesse, le Ministre wallon de la Nature, René Collin, invite les touristes et promeneurs à faire preuve de prudence dans nos forêts.

René Collin rappelle que des mesures élémentaires de précaution doivent être respectées afin d'éviter tout risque d?embrasement. Il recommande d'être particulièrement attentif aux principes de base :

A l'interdiction de fumer en forêt, de ne pas jeter ses mégots de cigarette, de ne pas allumer de feu en dehors des aires prévues à cet effet de ne pas faire de barbecue en forêt, de camper uniquement dans les lieux autorisés, sécurisés et protégés, de n'utiliser son véhicule que sur les chemins autorisés, de respecter les interdictions d'accès dans certains massifs boisés en période de risques (vent, sécheresse...). Le Ministre insiste également sur le dépôt de déchets qui pourraient provoquer un effet de loupe comme des morceaux de verres.

Le Ministre est bien conscient que ces recommandations relèvent du bon sens mais il est important d?insister afin d?éviter tout risque. Il rappelle que nos forêts bénéficient d'un entretien continu assuré par les agents du DNF. René Collin sollicite également le Ministre fédéral de l?Intérieur pour que les formations aux feux de forêts prodiguées à nos pompiers soient organisées de manière plus régulière. Le Ministre appelle également les citoyens à un comportement responsable dans leur usage de l'eau pour leur piscine ou l'entretien de leur jardin.


Pas de pénurie d'eau en Région bruxelloise

Même s'il est toujours conseillé d'utiliser l'eau avec parcimonie, aucune pénurie n'est constatée en Région bruxelloise, indique vendredi Vivaqua. Jeudi soir, la Flandre a actionné le code jaune pour sécheresse dans les provinces de Flandre occidentale, Flandre orientale et Brabant flamand où les habitants sont invités à ne pas gaspiller l'eau. A Bruxelles, "la consommation en eau a augmenté ces derniers jours de 15 à 20%", indique-t-on chez Vivaqua. "En raison des fortes chaleurs, les gens prennent deux douches au lieu d'une, arrosent davantage leur jardin, etc. La demande est donc momentanément plus importante que les ressources disponibles mais cela ne devrait pas durer. Les écoles seront fermées dès demain/samedi, les congés du bâtiment débutent le 2 juillet et les premiers départs en vacances ont lieu dès ce vendredi soir. La demande en eau va donc diminuer dans les prochains jours."

La Région bruxelloise est approvisionnée en eau par 26 sites de captage, dont deux sont situés sur le territoire bruxellois, dans le bois de la Cambre et la forêt de Soignes, les autres étant situés en Wallonie. Depuis la réorganisation de Vivaqua début 2018, Bruxelles n'est plus approvisionnée par des captages situés en Flandre, ajoute le gestionnaire de l'eau dans la capitale.

"Les nappes ne sont certes pas en capacité maximale, mais la situation n'est pas alarmante", assure Vivaqua. "Aucune restriction n'est à l'ordre du jour pour le moment."


Toutes les prévisions météo sur DH.be