Belgique

Son slogan de campagne, Réinventons l'avenir , décliné à 100 % sur le web

BRUXELLES Après le PS et Écolo, c'était au tour, hier, du Mouvement réformateur (MR). Entouré de quelques personnalités du parti, le président du MR, Didier Reynders, a dévoilé le slogan de la campagne pour les élections régionales et européennes du 7 juin prochain.

Le résultat ? Réinventons l'avenir . Déclinaisons à toutes les sauces en perspective comme Réinventons Bruxelles ou Réinventons la Wallonie . Vaste thème qui marque la volonté du MR de tourner la page après 5 ans passés à cirer les bancs de l'opposition à Bruxelles, en Wallonie et à la Communauté française.

"5 ans pendant lesquels on ne nous a rien épargné en termes de gouvernance" , lance Didier Reynders. "Au moment où les scandales sont arrivés, on nous parlait d'une tornade éthique. Mais on ne voit rien venir. Il faut que les Régions soient capables de prendre des décisions de manière impartiale. Pour ce faire, nous devons avant tout changer les comportements."

Une autre priorité pointée par le président est "de redonner le goût d'entreprendre. Mais il faut marier cette envie au concept de développement durable" . Et, là aussi, "réinventer l'avenir" .

Au-delà d'un slogan finalement peu original qui pourrait être repris par à peu près n'importe quel parti, à n'importe quelle époque, le MR se distingue par une campagne dynamique et innovante sur son site Internet (www.mr.be). Le parti joue la carte de l'interactivité et, surtout, de la proximité. En un tour de clic, vous pouvez entendre les candidats défendre eux-mêmes les lignes fortes du programme dans un clip vidéo.

Une proximité que le MR expose aussi en grand. "Nous verrons sur les affiches électorales un ou plusieurs candidats entourés par des gens en action" , explique M. Reynders. "C'est une campagne de proximité et de contacts avec les citoyens." Il s'agira de faire entendre la voix du MR.

Son programme est condensé en 50 propositions reprises dans un toutes-boîtes. "Le programme complet n'est, lui, disponible que sur Internet parce que nous voulons réaliser des économies de papier", affirme Didier Reynders.

Il conclut sur le leitmotiv des élections 2007 : "Ce qu'il faut pour nos Régions, c'est faire bouger le centre de gravité politique. Faire bouger le système socialiste."



© La Dernière Heure 2009