Belgique

Après plus de quatre ans de travaux, le Musée royal de l'Afrique centrale ou AfricaMuseum rouvrira ses portes au public le 8 décembre 2018. 

Tant l'infrastructure que le contenu de l'établissement situé à Tervuren ont fait l'objet d'une rénovation en profondeur. Le nouveau pavillon d'accueil ainsi que le bâtiment restauré ont été présentés jeudi à la presse en présence de la secrétaire d'Etat à la Politique scientifique Zuhal Demir (N-VA) et de l'administrateur général de la Régie des bâtiments Laurent Vrijdaghs, qui en ont reçu les clés. Entamés en octobre 2013, les travaux se sont achevés en avril 2018. Il aura fallu du temps pour en arriver là: l'idée de rénover les lieux a été approuvée par le conseil des ministres fédéraux en 2006.

L'exposition permanente était jugée désuète, trop peu critique par rapport à la colonisation, tandis que l'infrastructure, qui remonte à 1910, n'était plus adaptée "aux ambitions d'un musée moderne". La transformation a été confiée à l'architecte Stéphane Beel. Les autorités ont ensuite désigné l'entrepreneur Denys pour exécuter l'opération.

L'ensemble de la construction d'origine a été restaurée. Un nouveau pavillon d'accueil en verre lui a été adjoint, où se trouvent billetterie, boutique, restaurant, espace pique-nique pour les enfants et vestiaires. Les deux bâtiments sont reliés par une galerie souterraine de 100 m de long.

La scénographie et le contenu du musée ont été complètement revus, afin d'apporter un regard contemporain sur l'Afrique.

"L'AfricaMuseum a ouvert en 1898 pour montrer au monde le merveilleux Congo et les 'bienfaits' du colonialisme belge", a rappelé Zuhal Demir. "Le lustre de cet impressionnant bâtiment a caché pendant des décennies l'ombre d'une exploitation indigne de l'humanité et d'une force sans scrupules répandues sur le continent africain surtout au début du colonialisme. C'est le mérite de l'AfricaMuseum de ne pas occulter cette dure réalité."