Belgique

Après un semblant de stabilisation entre 2015 et 2016, le nombre d'exploitations agricoles en Belgique a de nouveau baissé en 2017, confirmant une érosion entamée il y a déjà plusieurs décennies. 

Selon l'édition 2018 des chiffres-clés de l'agriculture, publiée par le SPF Économie à quelques jours de la Foire de Libramont, notre pays comptait 35.910 exploitations agricoles en 2017, soit un petit millier (-978) ou 2,6% de moins que l'année précédente.

La Flandre (Bruxelles y compris) comptait l'an dernier 23.278 exploitations (-3,15%) et la Wallonie 12.632 (-1,73%).

"La caractéristique majeure du secteur agricole belge est la diminution structurelle du nombre d'exploitations agricoles qui entraîne un phénomène de concentration des terres. En 37 ans, de 1980 à 2017, le pays a perdu 68% de ses exploitations. Au cours de cette période, le rythme de disparition a été le même en Flandre et en Wallonie (-2,5% par an en moyenne)", constate l'administration. En 1980, la Belgique comptait encore plus de 113.000 fermes, plus de 87.000 en 1990 et encore près de 62.000 en l'an 2000.

Si le nombre d'exploitations baisse d'année en année, la superficie agricole totale recule également, mais moins vite. Il en résulte une augmentation de la taille moyenne des exploitations. Depuis 1980, la superficie moyenne par exploitation a presque triplé.

Les statistiques montrent encore une contraction du volume de la main-d'œuvre dans l'agriculture belge: le secteur a perdu 62% du nombre de travailleurs occupés aux activités agricoles entre 1980 (60.141 travailleurs) et 2016 (22.424 travailleurs).