Belgique

Le parti Islam a annoncé vendredi la désignation d'une femme comme tête de liste pour les élections communales du 14 octobre prochain dont il n'a pas révélé le nom mais qui apparaît entièrement voilée sur la page Facebook en précisant seulement qu'elle avait des origines afghanes.

"Nous ne voulons pas qu'il y ait trop de pression sur nos candidats avec tout ce qui se passe à propos de notre parti. La discrétion est donc importante. Nous ferons connaître les noms sur notre liste en septembre", a affirmé le cofondateur d'Islam, Redouane Ahrouch.

C'est apparemment la section locale du parti qui souhaitait que cette femme figure en tête de liste.

"Bien que j'aurais préféré voir un homme en première place, notre section anversoise a insisté pour faire une exception", a-t-il ajouté.

"C'est une femme jeune mais combative, comme je les aime. Elle parle aussi parfaitement le néerlandais", a encore dit M. Ahrouch.

Ce conseiller communal à Anderlecht a récemment été licencié par la Stib pour ses propos "en contradiction avec les valeurs de l'entreprise". Son parti prône l'établissement d'un État islamique en Belgique, l'instauration de la charia (loi islamique) et est notamment favorable à la séparation des hommes et des femmes dans les transports en commun.

Il a récemment annoncé que son parti a l'intention de se présenter à Gand et à Anvers lors des élections communales. Islam se présentera également dans 28 communes en Wallonie et à Bruxelles.