Belgique

Le Prince a reçu les clés de son nouveau Qooder Quadro. Le seul modèle au monde à avoir été personnalisé

Jantes en aluminium, selle en cuir marron avec coutures contrastées, carrosserie en bleu Fiat exclusif, initiales gravées (LdeB), armoiries de la Belgique, coffre en aluminium… Le prince Laurent est l’heureux propriétaire d’un "magnifique Qooder Quadro 400 cc. C’est un modèle unique", se réjouit le Prince. "J’avais rencontré les dirigeants et je leur avais suggéré d’offrir la possibilité de personnaliser leurs véhicules. Ils m’ont écouté. J’ai choisi tous les éléments. Vous le savez, je suis à moitié Italien, j’ai opté pour le bleu Fiat. J’avais envie de jantes en aluminium et de rappeler cette matière à différents endroits, comme le coffre. Il y a mes initiales. Les armoiries ont été suggérées par les responsables. Et ils vont proposer ça à leurs clients en 2019."

À Autoworld, ce mercredi 5 septembre, le frère du Souverain a découvert le véhicule de ses rêves. Dès le retrait de la bâche recouvrant ce précieux véhicule, entre le scooter et la voiture, il sourit. "Je ne peux plus m’en passer. Je vais partout avec. Je traverse Bruxelles sur le Qooder. Je fais 1.000 kilomètres par mois. Il est stable. Il est sécurisant."

Fier, il n’hésite pas à le prendre en photo ou à nous inviter à prendre place sur son bolide flambant neuf. Le Qooder peut accueillir deux personnes. La princesse Claire le conduit-elle parfois ? "Non, c’est moi", précise-t-il.

Pour posséder ce "tricycle motorisé" - qui peut être conduit avec un simple permis de conduire obtenu avant 2013 - il faut débourser minimum 10.990 euros. Et ce, pour le plus simple modèle.

La question "Est-ce un cadeau ?" taraude les personnes présentes. On la lui pose. Naturellement, sans se montrer vexé, il répond : "C’est une forme de leasing. Je règle le véhicule comme il se doit."

Arrivé au volant de son ancien Quadro de couleur "rouge suisse", comme il nous le précise, le Prince est reparti avec son nouveau joujou.

Il a d’abord fait un tour au sein du parc du Cinquantenaire accompagné de quelques journalistes qui ont essayé les véhicules mis à leur disposition. Il est ensuite rentré chez lui, montrer le nouvel objet dont il est propriétaire. "Vous savez, les enfants, ils connaissent déjà", dit-il lorsqu’est évoquée la possibilité que la réception du véhicule soit l’attraction de l’après-midi.

Tout au long de la matinée, le Prince n’a eu de cesse de s’extasier face à son nouveau moyen de transport : "Il est magnifique !" Il a découvert ces engins à quatre roues "en cherchant sur Internet un véhicule stable. J’ai pris contact avec l’entreprise. J’en ai eu un premier. C’est mon deuxième. Je ne peux vraiment plus m’en passer !"

© Belga

© Belga