Belgique Il a inauguré le lancement de la campagne J’aime mon marché à Bruxelles

Hier, sur la Grand-place de Bruxelles, l’échevine des Affaires économiques , Marion Lemesre, et Laurent Nys, directeur de MaBru, ont donné le coup d’envoi de la campagne J’aime mon marché. L’invité d’honneur, dont le nom ne figurait pas sur les invitations, était le prince Laurent. Celui-ci a donné de ses nouvelles à ceux qui lui demandaient : "Ça peut aller."

Pour lui, il était important de venir supporter un événement tel que le Marché des marchés. Et ce, "pour quatre raisons", nous dit-il. "L a première, c’est que les marchés locaux donnent du travail. Deuxièmement, ils renforcent la qualité du lien producteur et client. En trois, selon moi, ils évitent les encombrements dans les rues et peuvent réduire la pollution. Les producteurs sont régionaux. Les crevettes grises pêchées en mer du Nord et envoyées en Afrique du Nord pour être décortiquées avant d’être renvoyées chez nous. Vous avez une idée de l’empreinte écologique ? En quatre, je dirais qu’on achète de meilleure qualité sur les marchés puisqu’il y a contrôles."

Laurent, bon prince , s’est prêté avec plaisir aux selfies. Lorsqu’un touriste qatari s’approche, demandant une photo "avec le Président", le prince sourit et se décrit comme un "émir belge". Il a confirmé qu’il remplaçait sa sœur, la princesse Astrid, actuellement en repos forcé, aux Special Olympics : "Mon épouse et moi-même irons. Nous sommes très proches du directeur, Piet Steel."