Belgique Au Siamu, la sonnette d’alarme est tirée face au manque d’effectifs.

Pour éviter des drames comme celui survenu en France, où une jeune femme est morte après avoir été moquée par une opératrice de secours, la politique des centrales 100 chez nous, du moins du Siamu, est d’envoyer systématiquement une ambulance en cas d’urgence. "C’est une responsabilité énorme pour le centraliste au bout du fil. Et il vaut mieux dès lors ne prendre aucun risque. Même si du coup, une ambulance peut être dépêchée à un endroit alors qu’elle serait plus utile ailleurs. Mais on s’adapte", nous précise Eric Labourdette, président du SLFP Services de secours.

(...)