Belgique

Le SPF Finances envisage d'avoir recours à l'intelligence artificielle, via des "chatbots", pour assister des contribuables, informe Le Soir lundi. Le ministère vient de lancer un marché public visant à développer deux projets pilotes.

Les projets de "chatbots", des robots logiciels dialoguant avec un individu sous forme de conversations automatisées, concernent l'enregistrement des baux locatifs et la déclaration du précompte professionnel pour les employeurs. Ces deux "chatbots" devraient être opérationnels pour l'horizon 2021 dans l'objectif de remplacer des agents mais sans suppression d'emplois pour autant, des réaffectations étant prévues. 

Pour l'administration fiscale, il ne s'agit que d'acquérir une première expérience dans le domaine avant un "déploiement à grande échelle de l'intelligence artificielle" qui lui permettra de "redéployer ses ressources des tâches de routine vers les tâches d'expertise". Le recours à l'intelligence artificielle est l'une des technologies que compte utiliser l'administration des finances pour atteindre les objectifs qu'elle s'est fixés, à savoir devenir une administration sans papier et avec des processus entièrement numérisés pour 2025, relève Le Soir.