Belgique

O. (28 ans) est un ami de Salah Abdeslam. Il dévoile à la DH en exclusivité le portrait d'un ami pas très religieux dans son comportement.

Pour rappel, Salah est devenu l’ennemi public n°1 ce dernier week-end. Introuvable pour le moment, on le soupçonne d’avoir participé activement aux attentats de Paris de vendredi soir. Un de ses frères s’est fait exploser devant un café au coeur de Paris, boulevard Voltaire. Un autre a été arrêté samedi puis relaxé ce lundi.

La DH a rencontré un autre jeune molenbeekois, ami de l'homme recherché en Belgique et à l'étranger. Il nous parle de lui.

"Cela fait 5 ou 6 ans que je le fréquente presque tous les week-ends", explique O. "On a toujours passé des bons moments ensemble. Je ne l'ai jamais vu s'énerver, c'est un type posé qui est apprécié par les filles. Un type comme moi, comme toi... De temps en temps, on fume un petit pétard et on sort dans les boîtes à Bruxelles pour s'amuser. Mais toujours sans alcool... Nous, on voulait vivre notre vie sans s'imposer des trucs de religion. On a jamais abordé ensemble la religion, c'était un truc que l'on gardait privé. Et puis on fréquentait une série d'endroits pas très religieux... Jamais j'aurais pu imaginer un tel scénario. Si lui est capable de cela, alors tous mes potes sont capables de cela !"

Salah a perdu son job à la Stib en 2011. Depuis, il était sans emploi. "Salah cherchait un job. Sinon, on passait du temps au café, on regardait la Ligue des Champions... Son truc, c'était le foot ! Il vivait sa petite vie comme tous les jeunes... Il était tranquille. Quand nous parlions éventuellement de terrorisme, de kamikazes, on en rigolait. Cela ne nous touchait pas, cela ne nous concernait pas !"

Découvrez l'entretien complet ci-dessous (AUDIO)!

D'autres témoignages dans votre DH de ce mardi !