Belgique

La villa Leopolda permettait à Léopold II, 64 ans, de recevoir sa maîtresse de... 16 ans

ST-JEAN-CAP-FERRAT Ache- tée par un milliardaire russe (Michael Prokhorov, 43 ans, fortune estimée à 19,5 milliards de dollars) à la veuve d'un banquier suisse, Edmond Safra, la villa Leopolda de Villefranche-sur-Mer est devenue la propriété privée la plus chère du monde. Un demi-milliard d'euros pour ce domaine de 8 hectares, surplombant la mer, que le roi des Belges, Léopold II, avait acheté en 1900 pour un franc symbolique. Il n'y avait là qu'une terre de campagne. Léopold fit construire une villa constituée en réalité de plusieurs bâtisses. Le roi avait aussi fait planter dans le domaine 1.200 oliviers, cyprès, citronniers, orangers et pruniers. L'entretien quotidien du domaine est l'affaire de cinquante jardiniers.

Si le roi, né en 1835, avait investi une telle fortune aussi loin de ses palais bruxellois, c'est parce qu'il était... amoureux. La belle, rencontrée un an plus tôt, en 1899, s'appelait Caroline Lacroix. Née en 1883. Elle n'avait que 16 ans ! Le roi, lui, 64 ans ! Pour la séduire, le roi la couvrit de cadeaux somptueux. Il lui offrit notamment le château de Ballincourt, à Arronville, dans le Val-d'Oise.

La propriété de Villefranche-sur-mer lui permettait de recevoir discrètement sa jeune maîtresse et d'éviter le scandale.

Le roi pensa d'ailleurs qu'un de serait mieux accroché à son nom. Un petit de n'était toutefois pas possible. Caroline Lacroix fut rebaptisée Blanche Delacroix et, dans l'intimité, le vieux Léopold l'appelait Très belle.

En septembre 1902 mourait la reine. La princesse Clémentine, la plus jeune des trois filles du roi, s'occupa alors de son père mais fut très perturbée par l'existence de cette maîtresse. Il y eut un conflit entre le père et la fille d'autant qu'en 1904, à Saint-Jean-Cap-Ferrat, à côté de Villefranche-sur-Mer, Léopold achetait pour sa protégée une autre propriété, la villa des Cèdres.

En 1906 et en 1907, Blanche donna naissance à deux fils, Lucien et Philippe, que le roi reconnut même s'il s'avéra qu'entre-temps, la Très belle avait succombé aux charmes d'un amant de son âge, Antoine Durrieux.

Le 14 décembre 1909, Léopold épousait même en secret Blanche Delacroix, qui devenait baronne de Vaughan. Mariage morganatique. C'est-à-dire que les enfants ne peuvent appartenir à la dynastie.

Le 17 décembre, trois jours après ce mariage, Léopold II était opéré et mourait des suites de cette intervention. Et en 1910, à peine quelques mois plus tard, Blanche épousait son amant de coeur, Antoine Durrieux, qui donnait son nom aux deux fils. Le cadet, fait comte de Tervueren, et né handicapé est mort en 1914, à l'âge de 7 ans. L'aîné, comte de Raversijde de Ravenstein, vécut jusqu'en 1984 mais sans descendance.

Restait la villa des Cèdres qui fut récupérée par le gouvernement belge et rachetée en 1924 par Alexandre Marnier-Lapostalle, le créateur du Grand Marnier. Sa famille possède encore la propriété.

Quant à la villa Léopolda, elle fut acquise, dans les années 50, par le grand patron du groupe Fiat, Gionanni Agnelli, qui la revendit au banquier Edmond Safra, décédé en 1999 dans l'incendie de son appartement de Monaco.



© La Dernière Heure 2008