Belgique

Dans son livre, Marcel Sel établit des liens entre le nationalisme et l’extrême droite

L’auteur l’admet : “J’aurais pu appeler ce livre Le secret (au singulier) de Bart De Wever.” C’est qu’il s’attache en effet à démontrer une chose bien précise : les liens étroits qui existeraient entre le nationaliste flamand et son parti, la N-VA, avec l’extrême droite…

Marcel Sel – chroniqueur, essayiste, blogueur et pourfendeur des dérives flamingantes (il est notamment l’auteur de Walen Buiten et de Révélations sur la Flandre flamingante ) – sort Les secrets de Bart De Wever (Éd. de l’arbre, 439 pages).

Il s’attache à démontrer que la frontière entre extrême droite, à commencer par le Vlaams Belang, et N-VA est très mince. C’est ce qu’il appelle la nouvelle droite. C’est-à-dire “des mouvements d’extrême droite qui fonctionnent de façon plus discrète” .

De Wever aurait entretenu (ou entretient toujours) des liaisons dangereuses … On se souvient évidemment de ce cliché pris en 1996 où l’on voit le jeune De Wever en compagnie de Jean-Marie Le Pen, président du FN français.

Plus tard, le chef de la N-VA se défendra de toute sympathie envers Le Pen. Ce que conteste Marcel Sel… D’ailleurs, il n’hésite pas à traiter Bart De Wever de “menteur ”. Ce dernier déformerait volontiers l’histoire, par le biais de confusions ou raccourcis, afin de diaboliser les francophones.

Marcel Sel fait aussi référence dans son livre au passé très flamingant – voire collaborationniste – de Rik De Wever, le père de Bart, dont ce dernier a été imprégné durant son enfance… VNJ (des scouts), KVHV (des étudiants), etc. Autant d’organisations flamingantes auxquelles le jeune Bart a appartenu et qui, selon l’essayiste, auraient des liens plus ou moins directs avec l’extrême droite.

“Mais ce qui est le plus inquiétant, c’est que ces faits ne sont pas révélés. Il y a une vraie omerta !” Les médias flamands restent globalement aveugles, estime-t-il. C’est pourquoi il dédie son livre à la députée Els Ampe (Open VLD) qui, le 11 juillet 2010, cria à Jan Peumans (N-VA), président du Parlement flamand : “Vous salissez la réputation des Flamands avec votre nationalisme !”



© La Dernière Heure 2011