Belgique

Monseigneur Léonard a consacré samedi une partie de son homélie de Noël aux victimes d'abus sexuels commis par des prêtres



EGLISE Monseigneur Léonard a consacré samedi une partie de son homélie de Noël, prononcée en la Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule, à Bruxelles, aux victimes d'abus sexuels commis par des prêtres. "L'Eglise continuera la mission qui est la sienne propre, à savoir écouter, sur le plan pastoral, les personnes qui souhaitent être entendues dans leur souffrance, mais sans jamais les détourner de s'adresser à la justice civile", a-t-il dit.

Estimant que les abus sexuels commis sur des enfants par des personnes jouissant d'une autorité morale étaient "particulièrement sordides" lorsqu'ils l'étaient par des prêtres, André-Joseph Léonard a une nouvelle fois enjoint les victimes à s'adresser "par priorité à la justice civile et aux organismes agréés par l'autorité civile".

Le primat de Belgique n'a pas évoqué dans son homélie la possibilité de voir l'Eglise poser un geste d'indemnisation des victimes, indépendant des éventuelles décisions de justice. Auditionné cette semaine par la Commission spéciale de la Chambre sur les abus sexuels, Monseigneur Léonard avait essuyé les critiques des députés, notamment pour n'avoir pas annoncé un tel geste.
Selon l'avocat des évêques de Belgique, Paul Quirynen, interrogé vendredi dans la presse flamande, l'Eglise devrait préparer dans les prochains mois une proposition d'indemnisation des victimes d'abus sexuels.

Dans son homélie, le chef de l'Eglise catholique belge a évoqué samedi l'ensemble des victimes de la violence. Il a félicité et remercié les paroisses qui ont accueilli des personnes sans domicile fixe et des candidats réfugiés.

© La Dernière Heure 2010