Belgique

Pour la première fois depuis 2010, le nombre d'agression envers le personnel de la SNCB repart à la hausse, avec 238 agressions et durant le premier trimestre 2017, donnant lieu à 592 jours d'incapacité de travail, rapportent les titres Sudpresse et Het Nieuwsblad samedi. 

Depuis 2010, le nombre d'agressions n'avait cessé de diminuer. Elles étaient 1.502 en 2010, 1.359 en 2012, 1.269 en 2.014 et 1.051, chiffre record, en 2016. Toutefois, durant le 1e trimestre 2017, les statistiques témoignent pour la première fois d'une augmentation.

En janvier, février et mars 2017, le personnel de la SNCB a dû faire face à 292 agressions contre 279, à pareille époque, en 2016. Soit une hausse de 5%. Les 292 agressions sont réparties comme suit : 105 faits de menaces, 79 insultes, 74 violences légères et 34 coups et blessures