Les bidouillages du PS pour recaser Donfut

Stéphane Tassin Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Belgique

Certains camarades de l’ancien ministre essayent-ils une nouvelle fois de le placer à la tête d’une société de logements sociaux ?

BRUXELLES Didier Donfut (PS), ancien ministre wallon, fait une nouvelle fois parler de lui. Il y a un an, le conseil d’administration de la société de logements sociaux Toit et Moi (Mons) le nommait directeur. Après un recours déposé par Ecolo et les récations suscitées par cette décision, il décidera de renoncer.

Et bien voilà que ça recommence. Il s’agit cette fois de nommer Didier Donfut, directeur-gérant de la société de logement les Jardins de Wallonie (Seneffe, Pont-à-Celles et Les Bons Villers) dans le Hainaut.

Le conseil d’administration devait se réunir ce mardi pour décider de l’éventuelle nomination de Didier Donfut à ce poste. Il nous revient, que par manque de membres présents en suffisance, ce conseil d’administration est reporté à ce mercredi 23 mai.

Pour l’heure Didier Donfut n’a pas encore été nommé, mais certains éléments qui touchent au concours de recrutement laissent penser que le coup de Toit et Moi est en train de se répéter. Précisons ici le déroulement des faits.

Décembre 2011. Un appel à candidatures est lancé. Il évoque une épreuve écrite à l’issue de laquelle une première sélection sera opérée. Les candidats sélectionnés seront ensuite conviés à une épreuve orale.

7 mars 2012. L’épreuve écrite se tient le 7 mars 2012. Selon nos informations, la convocation est arrivée très tard. Sur les huit candidats sélectionnés sur CV, cinq seulement se présentent dont Didier Donfut. À l’issue de cette épreuve, deux seulement réussissent, Didier Donfut avec 70 % et un autre candidat avec 75 %.

25 mars 2012. Une évaluation des candidats est réalisée par Perfect Team, une société indépendante. Les deux profils ressortent comme étant en adéquation avec le poste de directeur-gérant de la société de logement.

18 avril 2012. C’est normalement le jour de l’épreuve orale. Cette dernière sera reportée par appel téléphonique du responsable financier de la société de logement au 25 avril, soit sept jours plus tard. Elle est une nouvelle fois reportée par SMS au 4 mai, par courrier le 7 mai à 21 h pour une épreuve finalement programmée le 9 mai à 10 h 30.

Selon des sources proches du dossier, nous apprenons également que “à 10 h, le responsable financier appelle les candidats pour annuler l’épreuve. Le directeur de La ruche chapelloise ne sera pas présent. Un remplaçant doit être trouvé en urgence et les administrateurs doivent se prononcer par mail sur la modification du jury. À 11 h 30, les candidats sont informés que l’épreuve aura bien lieu, à 14 h” .

Il apparaît également que les membres du jury “ont pris un repas dans le même restaurant que Didier Donfut qui était, pour sa part, en compagnie d’Alain Rosenoer, directeur de la SWL (Société wallonne du logement)” .

Après l’épreuve orale, le candidat Donfut obtient 2 voix et son adversaire 3 voix. Ce dernier a donc terminé premier des deux épreuves. Et pourtant il ne sera pas nommé directement, le président du jury précise que le conseil d’administration des Jardins de Wallonie (qu’il préside également) est souverain pour le choix définitif. C’est pourquoi une séance devant le CA est programmée pour ce mercredi.

Lorsqu’on sait que l’appel à candidatures ne prévoyait que deux épreuves, on peut s’interroger sur celle prévue ce mercredi. Rappelons que dans l’affaire Toit et Moi, Didier Donfut avait également terminé 2e des épreuves avant d’être choisi.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner