Belgique Les photos de l'état de la tente de chefs scouts où jonchent des bouteilles de bières vides font le tour du web belge depuis vingt-quatre heures ( Les détails ici ). Entretien avec Adrien Mogenet, porte-parole de la fédération des scouts pour évoquer cette affaire.

Ca fait un peu tache ces photos qui tournent sur Facebook, non ?

Ce que je peux vous dire c'est qu'on a été rapidement mis au courant et que notre procédure habituelle est en cours. Il y a eu directement l'intervention d'un cadre fédéral qui va rencontrer les animateurs et la personne qui a partagé les photos sur Facebook. La première chose, c'est de s'assurer des faits. Ici, je tiens quand même à souligner que ce qui est partagé en masse sur les réseaux sociaux n'est jamais qu'un point de vue. On n'en sait pas plus sur la réalité des faits et on ne va pas en parler davantage. Tout ce qu'on voit, ce sont des bouteilles ouvertes. Si ça se trouve, ce sont des bouteilles qu'ils avaient bues depuis le début du camp. On ne sait pas du tout si ça a été le résultat d'une soirée de guindaille ou si ça a été celui d'une consommation responsable qui s'est étalée sur plusieurs jours. Un de nos cadres enquête et à partir de là on va déterminer s'il s'agit d'un problème de notre ressort en tant que fédération ou pas. Si la responsabilité civile ou pénale des animateurs est engagé, on va laisser la justice faire son travail, ce n'est plus notre affaire.

Dans le cas contraire, quelles sanctions sont prévues au sein de la fédération ?

Si c'est un problème qui peut être géré en terme de pédagogie au niveau scout et qu'on a les compétences pour le faire, dans ce cas-là, on peut mettre en place un système d'accompagnement. Concernant les sanctions, c'est au cas par cas, on doit déterminer la responsabilité de chacun. Je n'ai pas envie de faire de liens précis avec ce cas-ci car on n'en sait rien. Comme sanctions, on peut imposer aux animateurs de suivre une autre formation et ça peut aussi aller jusqu'à l'expulsion temporaire ou définitive du mouvement.

Quelle est la règle en ce qui concerne l'alcool sur les camps ?

C'est assez clair. L'ensemble de nos animateurs qui partent au camps doivent signer un document qui s'appelle " le code qualité de l'animation ". En gros, dans ce document, ils s'engagent à plusieurs choses de manière à assurer une animation de qualité. Une chose à laquelle ils s'engagent c'est d'être bob 24h/24. Ca ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas boire du tout mais chacun doit être capable de prendre le volant à tout moment.

Selon le témoignage publié sur Facebook, ils ne se seraient pas levés pour aller ravitailler des jeunes partis en randonnée.

Encore une fois, c'est ce que dit la dame et personnellement je n'en sais pas plus, je ne peux pas me prononcer là-dessus à ce stade.