Belgique Le président du Comité national des gens du voyage réclame une solution avant la fin de l’année : "Si ça n’avance pas, ça va éclater"

"Si la situation des aires d’accueil pour gens du voyage n’a pas avancé d’ici la fin de l’année, nous serons obligés d’intervenir. Si rien n’a bougé d’ici là, vous allez entendre parler de nous. Et ça va éclater ! Je vous en donne ma parole d’homme. Nous manifesterons et bloquerons les grands axes des villes du pays avec nos caravanes", prévient Etienne Charpentier, président du Comité national des gens du voyage qui s’insurge contre le manque d’aires d’accueil.

(...)