Belgique Depuis hier, les horaires d’ouverture des guichets de 33 gares ont été réduits.

Depuis hier, les horaires d’ouverture des guichets de 33 gares ont été modifiés. Une initiative qui inquiète particulièrement les syndicats et les associations de voyageurs, dont Navetteurs.be, qui considère que "les voyageurs sont forcés d’utiliser les automates faute d’autre alternative" . Contre-argument de la SNCB : l’automate est devenu le canal de vente le plus utilisé.

En outre, la cote de fréquentation des guichets a chuté ces dernières années. "Pendant les heures creuses, dans certaines gares, le taux d’inactivité frôlait les 60 %. Bien sûr, on comprend la déception de certaines personnes mais on essaie de contenter le plus grand nombre" , expose Elisa Roux, porte-parole de la SNCB.

Et de rappeler que la SNCB peut organiser des séances d’information sur l’utilisation des automates pour toute association intéressée. "En un mois, nous n’avons reçu aucune demande", assure-t-elle. Où iront les guichetiers concernés par ces fermetures ? Derrière ceux de plus grandes gares. "Ils y seront plus utiles pour les voyageurs." Pas question donc de supprimer ces emplois, assure l’entreprise publique.

Pour rappel, voici la liste des guichets où les horaires ont été modifiés :

Guichets fermés (week-end) : Eeklo, Harelbeke, Lede, Liedekerke, Menin, Ninove, Rochefort-Jemelle, Renaix, Spa, Visé, Wavre.

Guichets fermés l’après-midi (semaine) : Aalter, Binche, Eeklo, Geel, Genk, Heist-op-den-Berg, Izegem, Marloie, Renaix, Tubize, Welkenraedt et Ypres.

Guichets fermés l’après-midi (week-end) : Audenarde, Ciney, Dinant, Grammont, Libramont, Mol, Turnhout, Waregem et Zottegem.

Guichets fermés l’après-midi (semaine et week-end) : Luttre et Knokke (uniquement en basse saison).