Belgique

Le MJS souligne que Jean-Marc Nollet devrait disposer de 48 heures dans une journée s'il voulait remplir pleinement ses tâches


BRUXELLES Pour le Mouvement des Jeunes Socialistes, le ministre Ecolo Jean-Marc Nollet est "le champion de Belgique des cumulards". "Il vit apparemment dans un monde parallèle, où les journées durent 48 heures", dit le Mouvement dans un communiqué diffusé vendredi dans lequel il se montre très critique parlant de "mainmise" sur le pouvoir. Le MJS souligne que Jean-Marc Nollet devrait en effet disposer de 48 heures dans une journée s'il voulait remplir pleinement les tâches qui incombent à un ministre ayant autant de compétences. M. Nollet est en effet ministre de l'Energie, du Logement, de l'Alliance Emploi-Environnement et de la Fonction Publique en Région wallonne ainsi que ministre de la Recherche, des Infrastructures d'Accueil de la Petite Enfance et de la Fonction Publique à la Communauté française, souligne-t-il.

Le Mouvement ajoute qu'il est d'accord avec Ecolo dans sa volonté de diminuer le nombre de ministres. Une telle attitude implique qu'on recours aux "doubles casquettes", mais dans le cas de M. Nollet il faut parler de "sextuple-casquettes", disent les Jeunes Socialistes.

Et d'ajouter: "Jean-Marc Nollet a toujours dit vouloir en finir avec les vieilles pratiques. Une telle mainmise sur le pouvoir n'est-elle pas, à elle seule, une pratique qui devrait être clairement révolue? C'est d'autant plus surprenant qu'il est écrit dans le programme d'Ecolo et ce, dans le chapitre consacré aux cumuls des mandats dérivés, que l'accumulation d'une multitude de responsabilités soulève aussi la question de la disponibilité en temps et en esprit que requière un accomplissement sérieux de sa charge publique".
Ecolo souhaite régir "les mandats dérivés" mais apparemment, pas les compétences de ses ministres, ajoute le MJS.

Il ironise également le fait que "dans un souci de gestion en bon père de famille de la Région wallonne", le ministre Ecolo a "exigé d'être installé dans un bâtiment ministériel déjà occupé par un ministre sortant et qui rempilait dans ses fonctions (le ministre PS Jean-Claude Marcourt)".
Le MJS conclut que "ce doit être cela la bonne gouvernance d'Ecolo"

© La Dernière Heure 2009