Les mesures de la N-VA pour augmenter le salaire net de 95 euros/mois

Publié le - Mis à jour le

Belgique

La N-VA présente des mesures de relance favorables aux entreprises et au salaire poche


BRUXELLES La N-VA a présenté mercredi ses propositions en matière de relance économique, un ensemble de mesures rassemblées au sein d'un "pacte de croissance" ("Groeipact") et qui préconisent de favoriser les entreprises et dès lors, l'emploi. "Nous voulons permettre aux entreprises de croître et ainsi créer des emplois", a affirmé le chef de groupe N-VA à la Chambre, Jan Jambon, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Toute personne qui travaille devrait gagner davantage à la fin du mois grâce à la réduction progressive des cotisations sociales salariales, une mesure que les nationalistes veulent financer par le biais d'une hausse de la TVA de 21 à 22%. Le parti plaide aussi pour l'extinction de la déductibilité des intérêts notionnels, couplée à une réduction progressive de l'impôt des sociétés à un taux unique de 21%t.

Pour garantir une hausse du salaire poche, la N-VA propose de rendre progressive la cotisation salariale à l'ONSS - qui est actuellement de 13% à l'exception des plus bas salaires.

"En rendant cette cotisation progressive, tous les salaires bruts augmenteraient jusqu'à près de 5.000 euros" par mois, a expliqué M. Jambon.
Ceux qui gagnent de 2.000 à 3.000 euros brut par mois y gagneraient de 60 à 95 euros net, a-t-il ajouté.

La NV-A souhaite principalement financer cette mesure par un relèvement de la TVA de 21 à 22% et en recourant aux recettes fournies par la lutte contre la fraude.

Pour aider les entreprises, les nationalistes flamands plaident en faveur d'une réduction par étape du taux d'imposition de l'impôt des sociétés de 33% à 21% en 2015, ainsi que par un élargissement de certaines possibilités de déductibilité fiscale. Une mesure qu'ils suggèrent de compenser par l'extinction des intérêts notionnels d'ici 2015.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner