Belgique

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles n'a pas l'intention de réduire de dix pour cent le salaire de ses ministres, comme l'a décidé la nouvelle majorité MR-cH en place en Région wallonne, a indiqué le ministre-président Rudy Demotte (PS). Mise sur la table par le cdH lors de l'élaboration du budget 2018 de la Fédération, la proposition a toutefois été rejetée par le partenaire socialiste.

Interrogé sur ce point mercredi en séance plénière du Parlement par Gilles Mouyard (MR), M. Demotte a précisé qu'aucun "consensus" n'avait pu être trouvé sur la question au sein de son gouvernement.

Devant les députés, le ministre-président a indiqué que l'exécutif francophone n'avait nullement l'obligation de dupliquer les décisions du gouvernement wallon. "Nous avons aussi notre spécificité".

M. Demotte n'est pas toutefois opposé à une réduction du salaire des ministres pour autant que celle-ci intervienne dans le cadre d'une décision prise par l'ensemble des gouvernements du pays, a-t-il dit.

Mais pour le socialiste, la réduction de 10% du salaire des ministres du nouveau gouvernement wallon n'est en réalité qu'un "miroir aux alouettes".

"Le changement de gouvernement à Namur a entraîné une dépense de l'ordre de deux millions d'euros. La mesure préconisée ici ne rapporte que 100.000 euros...".

"Ne faisons donc pas croire qu'il s'agit là d'une économie", a-t-il conclu à l'adresse du MR.