Les syndicats agricoles demandent de reconnaître les pluies comme catastrophe

Publié le - Mis à jour le

Belgique

Si les pluies sont reconnues comme catastrophe, les agriculteurs pourront toucher des dédommagements du fonds des calamités

Toujours pas de traces du corps de la sexagénaire disparue à Lessines

Une cinquantaine d'interventions des pompiers à Mons

Les ALE peuvent venir en aide aux sinistrés

BRUXELLES Les organisations flamandes Boerenbond et l'Algemeen Boerensyndicaat ont demandé lundi de reconnaître les pluies incessantes de ce week-end comme catastrophe. Le déluge a ravagé de nombreuses parcelles non-récoltées.

Si les pluies sont reconnues comme catastrophe, les agriculteurs pourront toucher des dédommagements du fonds des calamités.

Ils pourront de toute façon se tourner vers les commissions communales d'évaluation afin de quantifier les dégâts et pouvoir ainsi introduire les préjudices subis dans leur déclaration fiscale.

La situation est particulièrement dramatique pour les pommes de terre non récoltées: elles sont entièrement pourries par l'eau. "Une augmentation des prix avait déjà été prédite auparavant mais les pluies de ce week-end devraient renforcer cette hausse", a indiqué Anne-Marie Vangeenberghe, du Boerenbond.
Selon le syndicat agricole, 5 pc des pommes de terre n'avaient pas encore été récoltées la semaine dernière.

Il y a également d'autres dégâts, ajoute le syndicat, tels que des étables inondées, des puits de fumier remplis et des hangars de pommes de terre submergés.

© La Dernière Heure 2010

Publicité clickBoxBanner