Belgique

Les syndicats dénoncent l'absence de solution concernant les pensions anticipées des policiers. Les négociations sont au point mort, selon eux.

Une vingtaine de délégués de différents syndicats policiers ont prévu de se rendre lundi prochain chez le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine, pour les francophones, et le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, pour les néerlandophones, a indiqué mercredi Nicolas Antoine, de la CGSP. Par ailleurs, les syndicats réitèrent dans un communiqué un appel à une grève en front commun les 23 et 24 octobre, jours du sommet européen.

"Nous interpellerons M. Bacquelaine lundi matin à 6h à Chaudfontaine, pour lui faire part de nos revendications par rapport aux pensions, et demanderons à être reçus", a précisé Nicolas Antoine. Leurs collègues néerlandophones procéderont à la même démarche auprès de Jan Jambon.

Le délégué syndical mentionne également la possibilité d'une grève des policiers le 28 octobre, lors des commémorations du centenaire de la bataille d'Ypres, même "si le mot d'ordre n'est pas encore lancé", a-t-il nuancé.