Belgique

L'eurodéputé Louis Michel (MR) ne devrait pas poursuivre sa carrière politique après 2019, au terme de son mandat au Parlement européen, a-t-il annoncé vendredi au micro de La Première. 

"Je ne serai très probablement plus mandataire politique", a-t-il déclaré. Le ministre d'Etat a indiqué "avoir du mal" à se retrouver dans le monde politique actuel. "Avec l'émergence des réseaux sociaux, on est dans le simplisme", a analysé Louis Michel lors de l'émission Matin Première. "Il n'y a plus d'affrontements d'idées, que des affrontements d'émotions. Ce n'est pas comme ça qu'on dirige un pays."

Le monde politique a perdu une grande partie de son autorité morale en raison des récents scandales impliquant des mandataires publics, a-t-il ajouté. "D'aucuns ont véritablement créé des systèmes qui favorisaient scandaleusement un certain nombre de leurs représentants, ça a fait beaucoup de tort."