Belgique

Il s'agit d'une tranche "incitative"...


BRUXELLES La Belgique a décidé de libérer une tranche "incitative" de 50 millions d'euros complémentaire en faveur du Burundi, a-t-on appris lundi soir dans l'entourage du ministre de la Coopération au développement, Paul Magnette, à une semaine du 50ème anniversaire de l'indépendance de ce petit pays d'Afrique centrale.

La Belgique et le Burundi avaient conclu en octobre 2009 un Programme indicatif de coopération (PIC) par lequel Bruxelles s'engageait à aider Bujumbura à hauteur de 150 millions d'euros au cours de la période 2010-2013 - ce qui en fait le premier donateur bilatéral. Cinquante millions d'euros "conditionnels" étaient également prévus, mais étaient liés à la réalisation de certains objectifs, comme la tenue des élections qui ont eu lieu dans le pays en 2010.

M. Magnette, qui a rencontré vendredi, en marge du sommet de Rio de Janeiro (Brésil), le deuxième vice- président burundais, Gervais Rufyikiri, l'a informé de sa décision de libérer la contribution supplémentaire de 50 millions d'euros prévue dans le cadre du PIC 2010-2013.

"La libération de cette contribution supplémentaire était assortie de quatre conditions dont la réalisation a été évaluée positivement lors d'une mission de terrain menée par le directeur général de la coopération belge, Peter Moors, en mai 2012", a indiqué l'entourage de M. Magnette, confirmant un communiqué de l'ambassade de Belgique à Bujumubura.

© La Dernière Heure 2012