Belgique

Après le voile, une plainte contre la jeune députée pour propos négationnistes


Picqué espère que Özdemir construira des ponts et non des barrières


BRUXELLES La digne et hyper-brushée Antoinette Spaak aux côtés de la jeune et voilée Mahinur Özdemir... Le contraste risque d'être saisissant, ce mardi après-midi au Parlement bruxellois, dont la tradition veut que la doyenne et la plus jeune élue prêtent serment ensemble.

Le débat sur le port du voile dans l'hémicycle régional lancé avant-hier par le libéral Denis Ducarme a suscité moult réactions hier. Les formations de l'Olivier ont affirmé que la situation ne posait pas de problème particulier, tout en restant ouvertes à un débat de fond.

Un souhait rejoint par les libéraux - un rien décalés par rapport aux propos du fils Ducarme - qui souhaitent la tenue d'un débat serein, sans a priori ni tabou, élargi aux institutions publiques (lire par ailleurs).

Portée au-devant de l'actualité malgré elle, la jeune élue (26 ans) - très sérieuse conseillère communale voilée à Schaerbeek depuis 2006 - a par ailleurs été victime d'une autre attaque hier dans la journée.

Le Comité de vigilance citoyen a porté plainte au Centre pour l'égalité des chances contre la Schaerbeekoise - et "subsidiairement" contre la présidente du CDH Joëlle Milquet - au sujet de propos négationnistes sur le génocide arménien que la jeune élue aurait tenu fin 2007 sur le site Internet turcophone Belturk.be.

"Madame Özdemir y parle à deux reprises d'un "prétendu génocide" ou "d'un soit-disant génocide" des Arméniens, estimant par ailleurs que l'Union européenne ne devrait pas se mêler du sujet" , déclare Olivier Baum, du Comité de vigilance citoyen, voyant dans son action "la dernière possibilité d'obliger la députée Özdemir Mahinur et son parti [...] de formellement clarifier leurs positions respectives au sujet du génocide des Arméniens."

"À la veille de ma prestation de serment, je trouve cette attaque désolante et vicieuse" , s'émeut Mahinur Özdemir, qui admet néanmoins ne vraiment pas se souvenir si elle a tenu ou non de tels propos sur le site Internet turcophone. "Je cherche le sens caché de ces attaques."



© La Dernière Heure 2009