Belgique

Olivier Maingain (président du FDF) est très critique envers sa collègue libérale

BRUXELLES Débat très animé jeudi, à la Chambre, sur l’adoption de la proposition de loi durcissant le regroupement familial – qui doit encore passer au Sénat. Débat tout aussi agité sur les bancs du MR… Le parti a voté en faveur du texte. Sauf Olivier Maingain, président du FDF (parti amarante au MR) et député fédéral, qui s’est abstenu.

Pourquoi ce choix ?

“Politiquement, je partage les objectifs du texte : resserrer les conditions du regroupement familial pour que ce ne soit pas une voie d’immigration non contrôlée. Mais juridiquement, il risque de passer à côté de l’objectif.”

Que contestez-vous ?

“La loi est contradictoire au droit européen. Des Belges vivant à l’étranger auront plus de facilités à obtenir le regroupement qu’un Belge établi en Belgique… Même chose pour un ressortissant européen.”

Vous suivez donc le PS et le CDH qui dénoncent une discrimination contre les Belges ?

“Voilà… Je partage l’analyse juridique. On donne l’impression d’avoir trouvé une solution. Mais, en réalité, on crée des illusions.”

Sur un plan plus strictement politique, cette discrimination vous dérange-t-elle ?

“Oui, parce qu’elle va à l’encontre de la conception que nous avons de la citoyenneté européenne. Les États sont en train de détricoter cette citoyenneté – qui, pourtant, nous protège.”

La députée MR Jacqueline Galant disait, jeudi, assumer cette discrimination parce que, précisait-elle, ce sont essentiellement les “Belges issus de l’immigration” qui obtiennent le regroupement…

“Je ne peux pas accepter ce genre de propos ! De deux choses l’une. Soit on considère que des citoyens ne doivent pas avoir la nationalité belge, alors ils n’ont pas les facilités en termes de regroupement familial. Soit on leur accorde la nationalité, mais alors on ne peut pas leur reprocher leurs origines… On tombe dans la xénophobie ! Il ne faut pas stigmatiser une population en fonction de ses origines.”

Vous vous mettez en porte à faux avec le MR, qui a soutenu la proposition de loi.

“Mais j’ai entendu plusieurs de mes collègues libéraux exprimer leur malaise…”

Qu’avez-vous dit à Charles Michel (président du MR) et Daniel Bacquelaine (chef de groupe) ?

“Je leur ai fait part de ma désapprobation. Notamment à l’égard des propos de Jacqueline Galant.”

A-t-elle dérapé ?

“Elle a exprimé un point de vue tout à fait personnel qui, j’ose le croire, ne sera jamais avalisé par les responsables du MR !”

Muriel Gerkens (Écolo) parlait de propos racistes. Et vous ?

“Ce sont des propos xénophobes. C’est indigne d’une parlementaire !”

Charles Michel doit la recadrer ?

“Ce n’est pas à moi de le dire. Personnellement, je gère ma boutique et ce n’est pas au FDF que je tolérerais ce genre de propos…”



© La Dernière Heure 2011