Belgique

Les services de la Stib étaient perturbés mercredi matin en raison de la manifestation nationale pour les pensions.

Seules deux lignes de métro étaient en service vers 6 heures, pour sept lignes de trams et 7 autres de bus, indiquait la société de transport en commun bruxelloise sur son compte twitter.


Les trains devaient eux rouler normalement mercredi, plusieurs convois supplémentaires ayant même été préparés pour acheminer les manifestants vers Bruxelles où un rassemblement est attendu vers 10 heures gare du Nord.

Les services du TEC et de De Lijn fortement perturbés

Les services de transport des sociétés régionales De Lijn et TEC étaient largement perturbés mercredi matin en raison de la manifestation nationale pour les pensions. Vers 7 heures, le réseau du TEC Liège-Verviers était très chahuté avec environ 30% des services assurés. Au TEC Hainaut, les régions du Centre et du Borinage étaient les plus problématiques avec entre 20 et 40% des services prestés. Le taux grimpait à 50% à Mons et à 60% dans le Hainaut occidental.

Dans le Brabant wallon, deux tiers des lignes étaient assurées.

A Charleroi, les quatre dépôts de bus étaient fortement touchés avec à peine 10% des bus sur les routes.

Au nord du pays, la circulation des véhicules De Lijn était problématique tant en villes que sur les lignes régionales. Afin de desservir au mieux les tronçons importants, la société flamande testait mercredi un système demandant aux chauffeurs volontaires d'effectuer avant tout les trajets prioritaires.

© DH