Belgique

Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a indiqué dans le Standaard de samedi qu'il espérait que le niveau de la menace en Belgique allait pouvoir revenir à 2 (sur une échelle de 4, NDLR) dans le courant des prochains mois.

 "Cela voudrait alors dire que le climat est plus sûr mais pour des implications budgétaires également" cela a son importance, a commenté le cabinet du vice-Premier N-VA. Si tout reste calme, l'Ocam devrait ramener le niveau de la menace de 3 à 2, l'an prochain. L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace pourrait toutefois maintenir le niveau 3 à certains endroits délicats comme les ambassades d'Israël et des Etats-Unis à Bruxelles ou le quartier juif à Anvers.

Le ministre Jambon confirme que la Belgique se prépare à réajuster le niveau de la menace, tout en soulignant que la décision sur ce point revenait à l'Ocam. "Nous espérons que nous pourrons passer au niveau 2 dans le courant des prochains mois", indique-t-on à son cabinet. "Cela signifierait que la situation est plus sûre mais pour des raisons budgétaires" également, cela a son importance.

Le niveau de la menace est à 3 depuis les attentats de Paris en novembre 2015. Il est même monté à 4 dans la foulée des attentats à Bruxelles, le 22 mars. Une baisse de niveau a des conséquences importantes: les militaires disparaîtraient presque complètement des rues, les mesures de sécurité autour des grands événements pourraient être revues et les bureaux de police ne devraient plus bénéficier d'une protection supplémentaire.