Belgique

La chaleur persistera mardi après-midi avec un mercure grimpant jusqu'à 31° en Hautes-Fagnes et à la mer, et à 37° en Campine, selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM).

Le soleil restera présent en début d'après-midi avant de laisser place à des nuages de haute et moyenne altitude. La pluie ne devrait pas arriver avant 18h00. Le risque d'averses orageuses augmentera en soirée et pendant la nuit, surtout à l'ouest et au sud-ouest du pays. Des rafales pouvant atteindre les 90 km/h seront possibles localement. Les températures minimales seront comprises entre 17 et 20°.

© meteo.be

Les nuages s'installeront mercredi matin et quelques averses traîneront encore sur l'est de la Belgique. Le temps deviendra ensuite sec et des éclaircies de plus en plus larges se développeront depuis le littoral. On perdra près de 10 degrés, avec des maxima compris entre 22° à la Côte et 27° en Campine. Des rafales atteignant 50 km/h sont encore attendues.

Jeudi, la situation s'inversera: la journée débutera sous un temps sec avant que des pluies importantes et/ou des averses orageuses ne se répandent dans tout le pays.


La phase d'avertissement du plan forte chaleur et pics d'ozone désactivée dès vendredi

La phase d'avertissement du plan "Forte chaleur et pics d'ozone" de la Cellule interrégionale de l'Environnement (Celine) sera désactivée dès vendredi, a annoncé mardi l'organisme. Sur base des prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM), les températures maximales ne dépasseront pas le seuil des 25°C durant les cinq prochains jours. La température maximale prévue pour le vendredi 12 août est de 21 degrés.

Ce mardi, des dépassements du seuil d'informations européen de 180 microgrammes d'ozone par mètre cube d'air sont attendus. Les prochains jours les concentrations d'ozone devraient évoluer à des niveaux normaux pour la période de l'année.

Le plan "Forte chaleur et pics d'ozone" se compose de trois phases: la phase de vigilance, d'avertissement puis d'alerte. La deuxième, qui court du 15 mai au 30 septembre, consiste surtout à rappeler aux intermédiaires qui travaillent avec un public vulnérable (enfants, malades, personnes âgées) des conseils et bons réflexes.