Milquet : "On se tait !"

Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Belgique

Joëlle Milquet, Vice-première fédérale, Ministre (Cdh) de l'Intérieur, était ce matin l'invitée politique du 7.40 de Twizz radio

BRUXELLESEn févier, le gouvernement fédéral sera appelé à ajuster son budget, sur base du nouveau taux de croissance pour 2012 communiqué par le bureau du plan.

Entre 0 et 0.5% estiment la plupart des acteurs politiques et économiques. "… Vous savez quand on fait un budget, on est toujours dans la prospective un moment… Evidemment, il peut y avoir une évolution ou une dégradation, c'est à ça que servent les ajustements. Et donc lors de l'ajustement,… nous viendrons avec une perspective de croissance moindre, ce qui demandera des mesures complémentaires" reconnaît Joëlle Milquet.

Un effort qui devrait donc tourner autour du milliard d'euros. "… C'est dès lors l'exercice que nous devrons faire avec une vision tout aussi équilibrée… entre recettes - dépenses et arrêtons de dire tout le temps - il faut réduire… - la voilure de l'Etat. C'est quoi la voilure de l'Etat, c'est la justice, moins de juges, c'est la police, moins de policiers… ?" ajoute la Vice-première Cdh.

A ce sujet, Paul Magnette (PS, Ministre fédéral des Entreprises publiques) évoque ce matin dans le Soir la possibilité d'axer davantage l'effort sur les recettes. Idée partagée par le Cdh ? "… Moi j'ai un point cardinal que je me suis imposé depuis que je fais de la politique. Dans des moments difficiles, on se tait. Parce que quand… on commence à faire des débats dans la presse… vous êtes sûr que vous ratez ! Franchement, ce débat budgétaire, gardons-le à l'intérieur du gouvernement… On va devoir aller dans les recettes, on va devoir aller dans les dépenses, on va devoir aller dans la fraude et cela de manière équilibrée" répond la Ministre de l'Intérieur.

Pour conclure, Catherine De Bolle à la tête de la police fédérale, la décision est-elle prise ? "Ce que je peux simplement confirmer c'est que toute la procédure a suivi son cours, qu'elle n'est pas terminée, qu'elle a été sélectionnée par le comité de sélection comme numéro un par rapport aux candidats et que le conseil de la police fédérale a confirmé dans l'avis simplement, l'avis qu'il donne à la ministre de l'Intérieur, que je suis, ce choix. Mais ça doit encore être présenté au Conseil des ministres et analysé et puis décidé par le Conseil des ministres" répond la Ministre de l'Intérieur. Mais les JT parlaient de cette décision, hier soir, comme une simple formalité. "Les JT disent ce qu'ils disent ! On suit la procédure, moi je ne m'exprime pas et je viendrai expliquer la décision quand elle aura été prise par le Conseil des ministres. Mais c'est quelque chose qui ne pourrait pas tarder, c'est vraiment dans les deux semaines" conclut Joëlle Milquet.





© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner