Milquet retouche le dispositif de contrôle des chômeurs

Publié le - Mis à jour le

Belgique

La ministre de l'Emploi souhaite soustraire du contrôle de l'Onem les chômeurs qu'elle qualifie d'"éloignés du marché du travail"


BRUXELLES La ministre de l'Emploi Joëlle Milquet souhaite soustraire du contrôle de l'Onem les chômeurs qu'elle qualifie d'"éloignés du marché du travail", relève mardi La Libre. Ces personnes qui, quoi qu'elles fassent, ne trouveraient en l'état pas de boulot, sont par exemple celles qui sont confrontées à des problèmes médicaux ou psychiques importants. Un suivi spécialisé leur serait imposé.

La ministre cdH aurait aussi l'intention de suspendre le plan d'activation pour les chômeurs qui exercent un métier à temps partiel, pour autant que le temps partiel ne soit pas inférieur à un tiers-temps. Il serait par ailleurs question de renforcer l'aide à l'embauche des chômeurs dont les efforts entrepris pour trouver du travail ont été jugés positifs à trois reprises par l'Onem.

Pour clarifier le partage des tâches entre l'Onem et les organismes régionaux de l'emploi, le soin de fixer un trajet d'insertion avec les demandeurs d'emploi serait confié aux seuls Forem, Actiris et VDAB, l'Onem étant alors chargé de vérifier si le contrat est bien rempli.

© La Dernière Heure 2010

Publicité clickBoxBanner