Belgique

Propriétaire décédé, cartes « périmées » ou encore signalées perdues ou volée mais encore utilisées

Les places de parking réservées aux personnes avec un handicap devraient, pour des raisons évidentes, leur être disponibles à tout moment. Pour éviter que le stationnement soit utilisé par toute autre personne, les cartes permettent une vérification marginale.

Pour le moment, seul un contrôle des véhicules sur place, avec verbalisation éventuelle par des agents de police est possible.

Les services de police sont actuellement démunis en matière de contrôle. Grâce à une nouvelle application, les agents constatateurs et les gardiens de la paix pourront à l'avenir contrôler facilement la validité des cartes de stationnement apposées sur les véhicules parqués sur les emplacements réservés. Il est, en effet, désormais possible de vérifier la validité d’une carte de stationnement en scannant simplement le QR code y figurant.

Un projet pilote a été mis en place. Il s'est clôturé le 30 septembre dernier. Le député Benoît Friart a tenu à interroger Zuhal Demir, Secrétaire d'Etat ayant dans ses attributions les personnes handicapées. . Ainsi, le député lui a demandé s'il les chiffres dont il disposait (220.000 cartes non valides) étaient corrects. "Selon mes infos, un carte sur 5 ne serait pas valable", a-t-il indiqué avant d'interroger la Sécrétaire d'Etat sur l'éventuelle existence d'autres moyens de lutte contre cette utilisation abusive de cartes réservées aux personnes handicapées. Le député a également voulu en savoir plus sur le type d'anomalies détectées et sur l'établissement d'un planning pour une mise en pratique «nationale » de cette application.

(...)