Belgique

En grève ce mercredi, les ouvriers communaux se croiseront les bras lors de la braderie

Ceux qui se sont rendus à l’hôtel de ville de Nivelles ce mercredi ont pu bénéficier des services qu’ils venaient y chercher, mais ont été accueillis par une délégation syndicale distribuant des tracts à l’entrée des locaux. Certains affiliés CSC et CGSP étaient en effet en grève ce mercredi, et notamment les membres du service communal des travaux, lequel était complètement à l’arrêt.

Les grévistes réclament l’harmonisation du régime des congés entre les travailleurs du CPAS et ceux de la Ville, les premiers bénéficiant actuellement de congés extralégaux qui ne sont pas octroyés aux seconds. Le collège n’étant pas prêt à bouger, le personnel a décidé de mettre la pression via cette grève et mercredi, il n’y avait pas d’ouvriers communaux pour aider au montage des infrastructures de Nivelles Village, le rendez-vous hebdomadaires des foodtrucks sur la Grand-Place.

Mais outre le jour de grève qui a été respecté par le service, le personnel a également décidé de ne plus prester d’heures en soirée, le week-end et les jours fériés tant qu’il n’y aurait pas d’avancées dans les négociations. Résultat: alors que la cité des Aclots vivra un long week-end de braderie, le personnel communal ne sera pas présent non plus en ville jeudi, vendredi et samedi.

« Le matériel a déjà été amené sur place dans la semaine mais pour le placement, la Ville devra trouver une solution », constatait mercredi le délégué CGSP Philippe Dumont.

Confirmation auprès du collège: en ce qui concerne les dispositifs de sécurité (barrières Nadar, signalisation…), la directrice générale a fait appel aux bonnes volontés au sein de la Ville pour donner un coup de main sur le terrain.

Quant au nettoyage du centre-ville, Nivelles a fait appel à l’intercommunale inBW.