Belgique Olivier Maingain, président de Défi, dénonce les faiblesses de la majorité PS-MR à la Ville de Bruxelles. Son parti ne conclura pas d’accord en 2019 avec la N-VA pour le gouvernement bruxellois, clame-t-il. Enfin, il maintient ses critiques sur la politique migratoire du fédéral.

Les oreilles d’Olivier Maingain ont dû siffler en milieu de semaine. Sur le plateau de la télévision régionale BX1, Didier Reynders a déclaré ne pas exclure que son parti, le MR, puisse gouverner avec la N-VA en Région bruxelloise à l’issue du scrutin électoral de 2019. Le vice-Premier libéral a par ailleurs précisé qu’il n’était pas favorable à une formule de gestion séparée du gouvernement bruxellois par les majorités de chaque groupe linguistique si d’aventure la N-VA était incontournable. Une hypothèse "récemment envisagée par Olivier Maingain", s’est-il empressé de rappeler. Le président de Défi réagit.

Didier Reynders se dit prêt à gouverner avec la N-VA à Bruxelles. Qu’en dites-vous ?

Je pense que Didier prend un risque dont il ne mesure pas les conséquences pour les Bruxellois.

(...)