Belgique

La vice-première ministre et ancienne ministre de la Justice Laurette Onkelinx (PS) a fait part, mercredi sur Bel-RTL, de ses doutes sur l'opportunité de la démission du précédent ministre de la Justice, Jo Vandeurzen (CD&V), qui a entraîné le gouvernement Leterme dans sa chute, ainsi que sur l'attitude du premier président de la cour de cassation Ghislain Londers


BRUXELLES Revenant sur la volonté d'Inge Vervotte de ne pas monter dans le gouvernement Van Rompuy, par solidarité avec Jo Vandeurzen et Yves Leterme, Laurette Onkelinx a dit s'être demandée "pourquoi Jo Vandeurzen avait démissionné". "Je pense qu'il fallait tout simplement attendre les conclusions d'une commission d'enquête", relève-t-elle, disant toutefois respecter le choix de M. Vandeurzen.

Elle ajoute qu'elle ne comprend toujours pas la démarche du président de la Cour de cassation, Ghislain Londers, qui s'est adressé au président de la Chambre, le futur premier ministre Herman Van Rompuy. "S'il estimait qu'il y avait eu des illégalités, il devait les dénoncer auprès du président ou du procureur général auprès de la cour d'appel de Bruxelles. Sa démarche de venir au parlement, dans un moment un peu critique, difficile, d'apporter une lettre au président de la Chambre, c'est une démarche politique qui étonne. On va regarder cela au parlement, comment les pouvoirs travaillent ensemble", note-t-elle.

© La Dernière Heure 2008