Opération Calice: la requête en récusation contre le juge De Troy irrecevable

Publié le - Mis à jour le

Belgique

La procédure de récusation introduite par le cardinal Godfried Danneels et l'archevêché de Malines-Bruxelles à l'encontre de Wim De Troy est irrecevable

BRUXELLES L'information a été confirmée par le porte-parole de la cour d'appel de Bruxelles, dont la 17e chambre se penchera le mardi 14 décembre prochain sur le dossier.

L'avocat du cardinal Danneels et de l'archevêché de Malines-Bruxelles, Me Fernand Keuleneer, avait déposé une requête en récusation contre le juge d'instruction Wim De Troy pour lui retirer l'enquête sur les abus sexuels commis au sein de l'Eglise.

D'après l'avocat, le juge d'instruction ne serait pas assez impartial. Me Keuleneer a introduit cette procédure au nom du cardinal Danneels et de l'archevêché de Malines-Bruxelles. Le dossier est actuellement traité par la Cour d'appel de Bruxelles.

Mais le parquet général de Bruxelles a rejeté cette requête. "Mgr Danneels n'est pour le moment pas inculpé; il n'est entendu qu'en sa qualité de témoin. Il n'est pas visé en tant que tel dans cette enquête et ne peut donc déposer de requête en récusation", indique-t-on.

Cette argumentation vaut également pour l'archevêché de Malines-Bruxelles.
Si l'avis du parquet général est suivi par la cour d'appel, M. De Troy pourra poursuivre son enquête.

© La Dernière Heure 2010

Publicité clickBoxBanner