Belgique

Un homme âgé de 20 ans s'est rendu de lui-même aux forces de l'ordre après que la diffusion jeudi d'un avis de recherche dans le cadre des émeutes du mois de novembre dernier à Bruxelles. 

Il est en aveux des faits qui lui sont reprochés dans le cadre des incidents du 25 novembre dernier avenue Louise et n'a pas d'antécédents judiciaires. Le procureur du roi lui a remis une citation à comparaître à l'audience correctionnelle du 2 février prochain, indique vendredi le parquet de Bruxelles. "L'homme s'est rendu de lui-même à la police jeudi soir et a été privé de sa liberté. Il a été déféré ce vendredi matin devant le juge d'instruction et a reconnu avoir participé aux émeutes du 25 novembre dernier. Il n'a pas d'antécédents judiciaires et a reçu une citation à comparaître à l'audience correctionnelle du 2 février prochain. Les préventions retenues à son encontre sont rébellion armée, en bande, dégradation volontaire, coups et blessures volontaire à agent et port d'arme prohibée par destination", indique Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles.

En novembre dernier, des émeutes ont éclaté à trois reprises dans la capitale. Les premières émeutes ont éclaté à la Bourse après le match de football entre le Maroc et la Côte d'Ivoire, la police a arrêté 17 personnes. Sur les dix personnes majeures interpellées, une a été placée sous mandat d'arrêt, six sont convoquées le 5 janvier devant le tribunal correctionnel et une le 19 janvier. Sept mineurs ont également été interpellés.

Quatre jours plus tard, de nouvelles émeutes se sont produites à la place de la Monnaie à l'occasion de la venue du Youtubeur français Vargasss92. Neuf mineurs et un majeur ont encore été arrêtés.

Le 25 novembre, une manifestation contre l'esclavage en Libye a dégénéré en émeutes sur l'avenue Louise. Trois mineurs et un adulte ont alors été arrêtés.

Seize autres émeutiers ont également été identifiés, mais pas encore arrêtés. Par ailleurs, 14 autres personnes ont été identifiées sur les images des émeutes, mais leur rôle dans les incidents n'a pas encore été établi.

Jeudi, la police fédérale a diffusé un avis de recherche pour identifier neuf suspects.