Belgique

L'ancien ambassadeur de Belgique à Paris a conduit un véhicule sous l'emprise d'un produit stupéfiant


PARIS Pierre-Dominique Schmidt, l'ancien ambassadeur de Belgique à Paris, doit comparaître le 25 août devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir notamment conduit un véhicule sous l'emprise d'un produit stupéfiant, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.
M. Schmidt sera également jugé pour avoir conduit sans ceinture de sécurité et pour usurpation de qualité, a-t-on précisé de même source. Selon une source proche du dossier, l'ex-ambassadeur, contrôlé par la police le 26 mai à Paris, conduisait une voiture dotée de plaques d'immatriculations diplomatiques alors qu'il n'en avait plus le droit.

Une convocation à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris lui a été remise le 27 mai par un officier de police judiciaire, a-t-on ajouté de même source. Ambassadeur à Paris, Pierre-Dominique Schmidt avait été relevé de ses fonctions et rappelé à Bruxelles à l'automne 2007 par sa hiérarchie qui le soupçonne d'une tentative d'escroquerie.
Pour obtenir un prêt, il aurait transmis à une agence parisienne de la banque belge Fortis un document falsifié en le présentant comme une garantie des Affaires étrangères.

Contestant ces accusations, l'ancien ambassadeur a déposé plainte contre X pour "faux, usage de faux et dénonciation calomnieuse" auprès du tribunal de Nanterre en banlieue parisienne.
Un poste dans l'administration centrale belge a été proposé à l'ex-ambassadeur qui réside toujours à Paris mais il a fait parvenir au ministère des Affaires étrangères belge des certificats médicaux d'incapacité de travail, a indiqué à l'AFP une source diplomatique belge.

© La Dernière Heure 2008