Belgique

Alors que la DH annonçait lundi la perte par le Forem de 600 travailleurs d'ici 2024, le ministre wallon de l'Economie et l'Emploi Pierre-Yves Jeholet (MR) insiste : il n'y aura pas de licenciements. Le libéral attend par ailleurs beaucoup du plan digitalisation sur les rails.

La fin du plan Marshall et des emplois tremplin PTP, mais aussi la réforme en cours sur les aides à l'emploi APE ont pour conséquence la perte par le Forem de 500 équivalents temps-plein (ETP) ou 600 personnes d'ici 2024. C'est ce qu'explique notamment l'administratrice générale du Forem Marie-Kristine Vanbockestal dans notre édition de lundi, dans un dossier consacré au bilan chiffré de 2016 et 2017 de l'agence wallonne de l'emploi. Il en ressortait entre autres que les nombres d'accompagnements individualisés et de conseillers référents continuent à baisser, mais que le nombre de demandeurs d'emploi est en baisse et que le taux d'insertion de ceux passés par le Forem est en hausse.

(...)