Belgique

L'UVCW navigue entre les demandes des pompiers de prendre en compte la pénibilité du métier et les impératifs de financement du système de pensio

BRUXELLES L'Union des villes et communes de Wallonie (UVCW) a adressé vendredi un courrier au gouvernement et aux partis politiques, faisant part de ses revendications dans le cadre du débat sur la pension des pompiers. L'UVCW navigue entre les demandes des pompiers de prendre en compte la pénibilité du métier et les impératifs de financement du système de pension.
Favorable au maintien à 60 ans de l'âge minimal d'accès à la pension, l'UVCW défend toutefois les possibilités de continuer une carrière dans des tâches plus administratives, selon les besoins et possibilités.

Si les années passées comme volontaire devaient entrer en ligne de compte pour l'octroi d'une pension anticipée au pompier professionnel à 60 ans, l'UVCW réclame alors une "pension mixte", dont seule une quote-part correspondant aux années de carrière comme professionnel serait à charge des pouvoir locaux.
Concernant la proposition d'un système d'aménagement de fin de carrière pour les pompiers de 56 ans et plus, "la demande du personnel concerné ne saurait lier l'employeur que dans la mesure des postes à pourvoir, et des compétences requises", souligne l'Union.

Elle rejette le régime de congé préalable à la retraite visant à permettre au travailleur de bénéficier d'un traitement équivalent à 80% de son dernier salaire. "Ce type de mesure ne nous semble pas justifié dans l'hypothèse où d'autres tâches, notamment administratives, pourraient être confiées au personnel."

© La Dernière Heure 2012