Belgique

Le Premier ministre n'a pas mâché ses mots concernant le dossier bouillonnant du stade national.

Conseil du MR ce lundi matin. Visiblement piqué au vif par les propos tenus la semaine dernière par l’échevin des sports à la Ville de Bruxelles Alain Courtois concernant le projet de stade national, le Premier ministre n’a pas hésité à le qualifier lundi, en présence d'une série de députés et de ministres libéraux, de “mal torché et de cochonné depuis le début par des amateurs qui auraient dû s’interroger sur l’opportunité de faire un stade bruxellois sur un terrain flamand. “C’est absurde !, s’est ainsi échauffé le Premier ministre, rapportent nos confrères de La Libre Belgique.

Avant de décocher une autre flèche en direction d’Alain Courtois : “Et maintenant, parce que le dossier arrive au bout du processus, on se tourne vers moi. Comme si j’allais résoudre ce problème du jour au lendemain !”.

La semaine dernière, dans le journal “Le Soir”, Alain Courtois en avait en effet appelé à une prise de responsabilités dans le chef de la Flandre mais aussi du fédéral et - donc de Charles Michel - pour tenter de résoudre ce dossier décidément explosif.