Belgique Le tribunal a tenu à souligner qu’il ne faisait pas de doute qu’il avait reçu des pots-de-vin.

Le tribunal correctionnel de Liège a rendu son jugement dans le dossier de corruption lors de la construction de l’incinérateur Uvelia par la société Inova France pour l’intercommunale Intradel.

Alors que le bourgmestre de Seraing Alain Mathot n’était pas poursuivi car son immunité parlementaire n’avait pas été levée, les juges ont tenu à souligner qu’il avait bel et bien touché 700.000 € de pots-de-vin !

Le jugement est dans la ligne du réquisitoire du parquet qui est un véritable acte d’accusation envers Alain Mathot. Le député PS a réalisé treize voyages à Paris et a reçu dix fois de l’argent, selon le tribunal. "L’ombre de la famille Mathot plane sur l’attribution du marché."

Adelio Tarquini a écopé de 2 ans de prison avec sursis, d’une amende de 6.000 € avec sursis partiel et d’une confiscation de 1.961.439 €. Dominique Cerutti a écopé de 6 mois de prison avec sursis et de 3.000 € d’amende avec sursis partiel. Philippe Leroy, l’ex-patron d’Inova France, a été condamné à 3 ans de prison avec sursis, 12.000 € d’amende avec sursis pour la moitié et une confiscation de 86.200 €.

Léon-François Deferm, un proche de la famille Mathot, a écopé de 18 mois avec sursis pour la moitié. D’autres condamnés ont écopé de peines allant de 8 mois de prison à 3 ans de prison avec sursis. Des peines d’amende allant jusqu’à 12.000 € avec sursis, des interdictions professionnelles de 5 ans, et des confiscations pour plus de 7 millions € ont été décidées.

L’ancien directeur général d’Intradel, Roger Croughs, a été acquitté pour certains faits et a bénéficié de la prescription pour d’autres.