Belgique Seuls 76 d’entre eux ont introduit une demande d’asile depuis le début de l’année.

Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), a affirmé lundi soutenir "la politique européenne et belge en matière de migration". Au micro de "La Première", il était interrogé sur la polémique concernant la présence en Belgique d’une mission soudanaise chargée d’identifier les migrants interpellés à Bruxelles au parc Maximilien.

Le ministre des Affaires étrangères a souligné que les migrants soudanais qui arrivent en Belgique ont la possibilité de demander l’asile. "Le Soudan n’est pas un pays sûr, mais il y a des procédures, a rappelé M. Reynders. Si elles - ces personnes - ne le font pas, il s’agit alors d’illégaux, qui peuvent être ramenés dans leur pays de manière volontaire ou forcée. Et si c’est de manière forcée, il faut les identifier."

Alors qu’on estimait leur nombre à plusieurs dizaines voire centaines à la gare du nord et au parc Maximilien cet été, "seuls 76 Soudanais ont introduit une demande d’asile depuis le début de l’année", explique Damien Dermaux, porte-parole du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). Pourquoi ne font-ils pas les démarches?

1 - Ils ne sont pas assez informés en centres fermés

...

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.