Quand le Premier marocain snobe Annemie

Rédaction en ligne Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le 11 avril dernier, le premier ministre marocain recevait en audience Didier Reynders, et Annemie Turtelboom. Cette dernière aurait, selon RTL.be, été fort mal accueillie...

BRUXELLES Furieuse, Annemie Turtelboom était à deux doigts de déclencher l'incident diplomatique il y a deux semaines à Rabat, la capitale du Maroc. Heureusement que la présence de Didier Reynders a temporisé quelque peu notre ministre de la Justice. Abdelilah Benkiran semble l'avoir ignorée tout au long de l'audience. Pas un regard et une blague assez déplacée adressée au ministre des Affaires étrangères: « inutile de venir avec une interprète », expliquant qu'il maîtrise la langue française. Et pourtant tous les dossiers qu'Annemie Turtelboom devait aborder étaient importants (l’égalité homme/femme, les mariages forcés, et le retour de condamnés dans leur pays d’origine). Ils ont pour finir été traités par Didier Reynders.

Membre du PJD, parti islamiste, le premier ministre marocain ne s'est jamais adressé à Annemie Turtelboom, qui temporise l'incident deux semaines plus tard. Sa porte-parole aurait confié à RTL.be qu'Abdelilah Benkiran avait voulu blaguer et qu'il s'est pour finir excusé.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner