Belgique Le mouvement citoyen a été rejoint par Ecolo et Défi, mais aussi et surtout par l’alliance MR-PS. Les grandes manœuvres préélectorales se précisent à Bastogne.

À la suite de la rencontre, le 12 juin dernier, entre Olivier Maingain et Jean-Pierre Lutgen, Défi a annoncé qu’il s’associait à la démarche du groupe Citoyens Positifs. Un groupe que le frère du bourgmestre Benoît Lutgen connaît bien pour l’avoir rejoint à deux reprises.

Cette rencontre entre les deux hommes n’était donc pas purement économique, comme l’a prétendu le président du parti amarante. D’autres partis démocratiques, approchés par le mouvement citoyen lancé il y a six mois par Jean-Philippe Balon, bras droit de Jean-Pierre Lutgen, ont choisi de s’allier aux Citoyens Positifs.

Ecolo, mais aussi et surtout le MR et le PS, alliés depuis juin 2017, ont fait savoir qu’ils avaient adhéré au programme élaboré par une soixantaine de citoyens.

En 2012, le CDH s’était taillé la part du lion en raflant 17 des 25 sièges, et le MR avait été rejeté dans l’opposition. "Pendant six ans, on en a bavé !", commente Isabelle Leclercq, chef du groupe de la minorité au conseil communal. "Nous avons décidé de nous allier au PS, à Ecolo et à Défi pour renverser la majorité actuelle. L’union fait la force : nous partons ensemble pour gagner. Cela dit, notre démarche se veut positive. Nous ne nous rassemblons pas contre Benoît Lutgen dans un esprit revanchard, mais pour pouvoir mettre en œuvre le programme élaboré avec les citoyens."

Le secrétaire fédéral du PS, Mathieu Neerinck, affiche la même détermination. "L’alliance MR-PS rejoint le groupe Citoyens Positifs dans le sens où, ensemble, nous allons porter les idées des citoyens", précise-t-il. "Bastogne doit être gérée autrement. À l’inverse de ce qui se passe à Marche-en-Famenne, par exemple, la ville n’évolue pas. Le manque de disponibilité du bourgmestre, président du CDH, l’empêche de gérer correctement. Un bourgmestre doit être disponible à 100 %."

Les candidats de cette liste qui n’a pas encore de nom seront dévoilés progressivement. La liste complète ne devrait être présentée qu’à la mi-septembre, date à laquelle Jean-Pierre Lutgen confirmera ou non sa candidature. En face ? L’équipe du CDH.

Le duel entre les deux frères aura-t-il lieu ? Le cas échéant, quelles sont les chances des quatre alliés, soutenu par le CEO d’Ice-Watch, de l’emporter face à Benoît Lutgen ? Réponse dans quelques mois…