Belgique

Elle fait parler d'elle chaque année à pareille époque, autour du 15 août. La liste des mandats des élus, dans sa version 2016, a été publiée ce vendredi au Moniteur belge par la Cour des comptes.

L'Echo signale que la plus grosse cumularde est Eliane Daels (PS). Cette échevine socialiste d'Evere a 27 mandats rémunérés et deux non rémunérés à son actif.

Koen Kennis (N-VA) arrive en deuxième position avec 19 mandats rémunérés et 20 non rémunérés. Cet échevin anversois, proche de Bart De Wever, avait été épinglé dans le scandale Publipart (la prolongation en Flandre de l'affaire Publifin) pour ses nombreux mandats et ses rémunérations. Koen Kennis avait signalé, en février dernier, qu'il gagnait 7.237 euros net par mois. Pour la N-VA, qui aime se présenter comme le garant de la bonne gestion flamande, cela avait fait tache. 

Le podium est complété par Ivo Van Damme, un élu indépendant, qui cumule 17 mandats rémunérés et un non rémunéré.

Voici le reste du top 10 dévoilé par L'Echo : Martine De Regge (s.pa), Geert Versnick (Open VLD), Frederika Brepoels (N-VA), Lies Laridon (CD&V), Serge Demarrée (sans parti), Marc De Pauw (Open VLD) et Anne Panneels (sans parti).

Les mandataires publics doivent déclarer tous les ans les mandats qu'ils occupaient l'année précédente (en 2017, il s'agit donc des mandats 2016), et préciser si ceux-ci étaient rémunérés ou exercés à titre gratuit.

Par exemple, la liste fait apparaître que Charles Michel (MR) avait quatre mandats en 2016. Celui de Premier ministre, évidemment rémunéré. Et ceux de bourgmestre empêché et de conseiller communal de la ville de Wavre, ainsi que de vice-président de l'ASBL "Gestion et Action Libérale", tous les trois gratuits.

Cliquez ici pour consulter le PDF

Le site privé Cumuleo a entamé ce vendredi matin son travail annuel d'analyse de la liste des mandats. A cette heure-ci, il apparaît déjà que 41 francophones et 97 néerlandophones n'ont pas déclaré correctement leurs mandats.