Belgique Tombée en Suisse en décembre 2016, la Reine a été rapatriée en Belgique par Touring.

Ce mardi 21 novembre, le roi Albert II et la reine Paola visitent les infrastructures de Touring, l’assurance qui propose, notamment, des formules d’assistance aux personnes à l’étranger. Le couple de souverains à la retraite s’y rend pour "exprimer leurs remerciements aux collaborateurs pour leur aide lors de la chute accidentelle de la reine Paola fin 2016."

Contacté par nos soins, Danny Smagghe, porte-parole de Touring, explique que la chute qui a occasionné une fracture vertébrale, fin décembre 2016, s’est déroulée à l’étranger.

"La Reine tenait à remercier les employés", détaille le porte-parole. "Elle souhaitait le faire en personne et rencontrer les gens qui ont permis son rapatriement en Belgique après sa chute."

Il poursuit: "Le rapatriement s’est bien passé, ça a été rapide". Elle a pu rapidement intégrer les Cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles pour être soignée.

Selon des sources proches du Palais, Paola et Albert se trouvaient en Suisse lorsque la Reine est tombée pour la première fois. Le Palais, quant à lui, se refuse à tout commentaire, invoquant le respect de la vie privée de la reine Paola.

Comme de nombreux Belges, les souverains disposent de contrats d’assurances chez Touring. "Comme nous sommes Touring Royal Club de Belgique , cela nous paraît évident de compter la famille royale parmi nos assurés", indique Danny Smagghe. "De plus, en tant qu’ASBL, nous sommes placés sous le haut patronat du Roi."

De mémoire de porte-parole, c’est la première fois que les souverains visitent les infrastructures dans un but privé, celui de remercier les collaborateurs qui leur ont prêté secours. "Une visite royale avait été organisée en 1995, pour célébrer les 100 ans de notre ASBL."

Lors de leur visite, près d’un an après les faits, une présentation de Touring leur est faite. Les échanges les plus émouvants devraient avoir lieu avec les employés de la centrale d’appels qui a reçu et géré l’appel royal en décembre dernier.

Une fracture du fémur l’a à nouveau contrainte au repos en février 2017, quelques semaines après son rapatriement.