Belgique Juillet : 51 Belges morts à l’étrangerLes sociétés d’assistance ont effectué plus de 4.640 interventions médicales depuis le début de l’été : bien plus qu’en 2016.

La canicule frappe le Sud de l’Europe, mais aussi les pays de l’Est depuis maintenant plusieurs semaines. Le mercure a dépassé les 40 degrés par endroits. En Italie, cette vague a même été surnommée Lucifero.

Cette chaleur persistante n’est pas sans effet sur les vacances des Belges à l’étranger. En effet, Touring et Europ assistance, les deux leaders du marché de l’assistance voyage, ont effectué un nombre impressionnant d’interventions entre le début des vacances d’été et le 15 août : 13.450 au total. Parmi celles-ci, 4.640 sont de nature médicale. C’est nettement plus qu’en 2016, sur la même période. Chez Touring, cette hausse est de plus de 6 % par rapport à l’année dernière, pour 3 % de plus chez Europ assistance. " On note une croissance du nombre d’interventions médicales et techniques, surtout à cause de la canicule , explique Danny Smagghe, porte-parole de Touring. Les gens deviennent plus facilement malades, à cause de problèmes digestifs, d’un manque d’hygiène, d’infections ou encore de coups de soleil. Une salmonelle, par exemple, nécessite souvent une hospitalisation d’urgence ."

Ces chiffres peuvent s’expliquer par d’autres facteurs. " Selon notre baromètre des intentions de départ, davantage de Belges sont partis à l’étranger cette année , souligne Xavier Van Caneghem, porte-parole d’Europ assistance. La plus grande partie des appels provient de France (1/3), d’Espagne et des Îles (Baléares, Canaries, etc.) pour 12 % et d’Italie (9 %)."

L es troubles gastriques et les infections ne représentent cependant que la deuxième cause de dossiers médicaux ouverts à l’étranger (22 % des cas). Ils sont devancés par les fractures, blessures et traumatismes (39 %) : jambe, bras cassé, commotion cérébrale, etc. Ces blessures nécessitent souvent un rapatriement.

Europ assistance et Touring ont ainsi rapatrié à eux deux 646 Belges depuis le 30 juin 2017, pour raisons médicales.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.